24 juillet 2014


Retour à la page d'accueil

 

 

 

Sugar Lake” : Un tueur en série face à deux journalistes venus pour transcrire ses actes. En sortiront-ils indemnes ?

Informations pratiques - Créatifs - Distribution - Résumé

 

 

 

 

 

 

Un couple de journalistes (Constance Dollé et Emmanuel Noblet) vient séjourner dans un motel situé au milieu de nulle part, mais non loin d’une prison. Leur mission : transcrire les actes d’un tueur en série emprisonné (Gaël Giraudeau) qu’ils vont devoir lui faire raconter.

La situation n’est pas des plus simples. Le tueur sait se faire menaçant. Il ne se montre pas toujours très loquace, se refusant à parler de sa personnalité « je n’aime pas les questions qui commencent par pourquoi ! ». Il reste assez vague sur le nombre de victimes. Les journalistes commencent à douter.

Les détails révélés par le tueur sont violents, et pourtant il en parle parfois même en s’interrogeant sur sa « sauvagerie quasi biblique ». « C’est du viol quand elles sont mortes ? » demande-t-il en parlant des victimes. Victimes qu’il a laissées à Sugar lake, car là-bas les animaux se charges de faire disparaître les corps.

Les lettres d’admiratrices qu’il reçoit ne facilitent pas les choses.

Progressivement mais inexorablement, on a assiste à un changement dans la personnalité et les réactions des journalistes. Vont-ils continuer à se comprendre ? Jusqu’où le tueur en série est-il capable d’aller pour faire monter la surenchère ? Il sait qu’il n’est pas le seul tueur en série, « à l’extérieur, il y a de la concurrence »,  alors, il est prêt à tout pour rester à la hauteur.

 

La scène est divisée en deux. D’un côté la chambre du motel, de l’autre la prison où les journalistes rencontrent à tour de rôle le tueur en série.

Cette division permet de passer de situations éprouvantes lors des rencontres avec le prisonnier, à des moments plus apaisés, lorsque les journalistes se retrouvent au motel.

 

Sugar Lake”, est incontestablement une pièce forte. Elle ne sombre pas dans le déballage inutile de détails sordides qui pourraient mettre mal à l’aise le spectateur. L’évolution de l’intrigue permet aux interprètes de faire évoluer la personnalité de leur personnage en montrant ainsi leur talent.

Sugar Lake” fait vire au spectateur un moment de théâtre intense.

Régis Gayraud

 

Résumé (programme du off) :
« Je tue des femmes, vous savez ? »
Un "serial killer"" utilise ses crimes pour faire parler de lui. Les deux journalistes qui l'interviewent en prison se heurtent à la toute puissance de ce "héros" des temps modernes, phénomène médiatique dont, la biographie, est un potentiel best-seller pour leur éditeur. Y-a-t' il un sens à notre fascination collective pour l' horreur ?
3 comédiens sur le fil d'un texte acide, grand succès du théâtre contemporain aux Etats-Unis.

Distribution :
Constance Dollé, Emmanuel Noblet, Gaël Giraudeau.

Équipe créative :
Texte original : Lee Blessing
Adaptation : François Bouchereau 
Mise en scène : Béatrice Agenin 
Assistante : Véronique Viel 
Lumières : Laurent Béal 
Univers sonore : François Peyroni 
Décor : Jacques Voizot.


Retour haut de la page

 

Sugar Lake” est produit par la Compagnie ME.L.O.D.I, les Productions du Levant et ID Production.

 

 

Informations pratiques

 

Lieu : Théâtre le Petit Chien - 76, rue Guillaume Puy - 84000 Avignon
Accès handicapé / Climatisation / Gradins / Banquettes - 100 places.


Du 5 au 27 juillet 2014.

 

Tous les jours à : 18h55

 

Durée du spectacle : 1h20.

 

Tarifs : 17€ / 12€ avec la carte du Off

 

Réservations :

     - par téléphone : 04 90 85 89 49
 

 

Retour haut de la page