6 juillet 2015



Accueil

 

 

Nuit gravement au Salut” : un dîner très “intéressé”

Informations pratiques - Créatifs - Distribution

 

 

 


Critique du spectacle :

« Nuit gravement au salut » déroule à une table de restaurant dans lequel Victor, éditeur (Ludovic Laroche) invite à diner Léa, une de ses romancières (Stéphanie Bassibey). Si pour cette dernière il n’y a aucune ambigüité sur l’objet de ce rendez-vous de travail, pour l’éditeur, l’intention est claire : terminer la soirée à l’horizontal avec la romancière.

Léa est préoccupée par la santé de son fils. Il va devoir subir une intervention chirurgicale coûteuse à cause d’un problème de moelle épinière. Problème d’« os à moelle » dira Victor, un peu plus tard peu intéressé par les soucis de Léa.

On voit vite où Victor veut aller, ce qui n’est pas le cas de Léa.

S’il n’est pas direct au départ, certains termes, qu’utilise Victor, peuvent être interprétés dans un tout autre sens si l’on a l’esprit mal tourné.

Le dialogue entre les deux convives est interrompu de façon ponctuelle par des interventions cocasses du serveur (Pierre-Michel Dudan), véritable encyclopédie vivante partant dans des envolées lyriques inattendues. Ainsi, lors du choix d’un vin, il le définira comme possédant « …une joyeuseté de bouche toute gauloise tandis que son arôme n’est pas sans évoquer comme une crépitante flambée automnale de feuilles mortes, parmi lesquels quelques mains rustiques auraient jeté avec nostalgie une poignée de framboises et une paire de vieux godillot ». Ce troisième personnage permet de dédramatiser les propos de plus en plus pressants et explicites de l’éditeur.

La romancière cédera-t-elle au chantage de son éditeur pour se faire publier ? Jusqu’où est-il prêt à aller pour aboutir à ses fins ?

C’est ce que vous saurez en allant voir ce trio de comédiens impeccables, à la Luna à 14h20.

Régis Gayaud

 

Résumé (programme du Off) :

Brillante satire sur l'abus de pouvoir où l'humour et le cynisme s'effleurent . Sommes nous prêts à renier ce que nous sommes pour réussir ? Léa Belmont est romancière. Victor Pontier est éditeur. Si ce soir ils dînent ensemble, c’est que la belle Léa a absolument besoin d’argent pour faire opérer son fils gravement malade et que le seul éditeur prêt à la publier est Victor Pontier. Il est prêt à la publier, mais à une certaine condition….

 


Créatifs :

Texte : Henri-Frédéric Blanc

Adapatation et mise en scène : Ludovic Laroche

 

 



Distribution :
Stéphanie Bassibey, Pierre-Michel Dudan, Ludovic Laroche


Nuit gravement au salut” est produit par la Compagnie Le Renard Argenté en coproduction avec Pascal Legros Production.

Retour haut de la page

Informations pratiques

Théâtre La Luna - 1, rue Séverine - 84000 Avignon.


Du 3 au 26 juillet 2015.

Tous les jours à 14h20
.

Durée : 1h15

Prix des places : 17€, 12€ (avec la carte du Off), 10€ (moins de 18 ans).

Réservations :
-
par téléphone : 04 90 86 96 28



Agrandir le plan

 

 

Retour haut de la page