19 juillet 2019



Accueil

 

Les Gens m'appellent...” : Un tour de force à ne pas rater, dans lequel Guillaume Marquet interprète de nombreux personnages…. sauf celui de Johnny !

Informations pratiques - Résumé - Vidéo - Créatifs - Distribution

 



 

 

Critique de la pièce :

Les gens m’appellent…” n’est en aucune façon un spectacle hommage à Johnny, ou une imitation du chanteur sous quelque forme que ce soit. En fait, ce sont des personnes qui ont gravité autour du chanteur dont il est question ici.

 

Tout commence le 4 septembre 1998, alors que doit se dérouler le 1er concert de Johnny au Stade de France.

Lorsque les spectateurs entrent dans la salle du théâtre, un vigile (Guillaume Marquet) les accueille, en rappelant les objets prohibés lors du concert.

Puis, la pièce débute.

Retour 5 mois avant le concert : producteur et scénographe sont réunis pour créer un spectacle qui devra être grandiose : Johnny est le premier chanteur à utiliser ce lieu pour un concert ! Les idées les plus folles et totalement irréalisables sont lancées… mais vite remises dans des cartons pour des questions budgétaires !

À chaque transition de scène, une voix off, indique quand l’action se déroule.

Dans une autre scène, le jour du concert, il est question de la sueur du chanteur, que certains sont prêts à tout, pour récupérer…. On se demande si c’est un petit délire sorti tout droit de l’imagination de l’auteur ou la pure réalité…

Retour 33 ans plus tôt, alors que le chanteur fait son service militaire en Allemagne, son père vient, accompagné de journalistes, voir un fils dont il ne s’est pas occupé, uniquement pour se faire photographier avec lui !!

 

Guillaume Marquet dont le talent de comédien n’est plus à démontrer, révèle ici son talent de chanteur et d’auteur, en écrivant un spectacle dont les personnages – qu’il interprète tous - sont ceux qui ont côtoyé l’artiste durant sa vie.

Si de nombreux passages sont drôles, le comédien nous plonge dans des moments plus sombres, notamment lors de l’accouchement de Sylvie, et la réaction quelque peu « éloignée » du chanteur. Plus tard, le comédien se glisse dans la peau de Nathalie Baye qui indique «  je hais la musique, le rock’n roll », puis « comme dit Sylvie, : Johnny, il vaut mieux être sa maîtresse que sa femme ».

Guillaume Marquet a fait de nombreuses recherches pour écrire ce spectacle, car le terme pièce ne suffirait pas ici à qualifier « Les gens m’appellent… ». En effet, 4 musiciens sont sur scène, et accompagnent Guillaume Marquet lorsqu’il interprète des chansons de Johnny, comme si l’un des témoins de sa vie le faisait.

 

C’est dynamique, instructif, drôle…. On passe un excellent moment, même – et surtout – sans être fan du chanteur.

Ce spectacle est une totale réussite. On ressort heureux du moment passé, et boosté par l’énergie que nous a communiquée Guillaume Marquet !

Régis Gayraud


Résumé :

4 septembre 1998. C’est le concert du siècle. Johnny au Stade de France. Pour la première fois. Devant 80 000 fans. Il est prêt. Il en veut. Et pourtant… En coulisse c'est la panique. Car la pluie est proche. Une soirée catastrophique donc que je vais vous raconter. En musique. Mais pas tout seul. En invitant d'autres personnages.
J'ai voulu donner la parole à ceux qui l’ont fait souffrir. Celles qui l'ont aimé. Ceux qui vivent à travers lui. J'ai voulu suer comme lui en chantant ses chansons. Avec cette question : Qui es-tu Johnny? Un dieu que l'on appelle "L'idole des jeunes"? Ou simplement un être humain?

 

 

Vidéo du spectacle (non disponible)

 

Guillaume Marquet dans la peau du producteur Jean-Claude Camus, et dans celle de Léon Smet
Photos : Fabienne Rappeneau

 

Créatifs :

Texte : Guillaume Marquet

Mise en scène : Guillaume Marquet

Collaboration artistique : Julie Timmerman

Costumes : Elisabeth Cerqueira
Créateur sonore : Jean-Marc Istria
Conception musicale : Christophe Fossemalle
Lumières : Franck Thevenon



 

Producteur : Atelier Théâtre Actuel.



Distribution :

Guillaume Marquet accompagné de Benoît Chanez (guitariste), Samuel Domergue (batteur), Christophe Fossemalle (pianiste), Isabelle Sajot (violoncelliste).

 

 Christophe Fossemalle, Isabelle Sajot, Guillaume Marquet, Samuel Domergue, Benoît Chanez
Photo : Fabienne Rappeneau


“Les gens m'appellent...” est produit par Atelier Théâtre Actuel en co-production avec Sésam’ Prod, Canal 33, La Pépinière Théâtre, avec le soutien de l’ADAMI, la SPEDIDAM et Copie Privée, et de La Baguetterie, Ludwig, Meinl et Remo.

Retour haut de la page

Informations pratiques


Lieu : Théâtre Actuel - 80, rue Guillaume Puy - 84000 Avignon.
189 places (fauteuils)
Accès PMR : oui
Climatisation


Du 5 au 28 juillet 2018.


Tous les jours à
20h55. Relâche le 22 juillet.


Durée : 1h20

Prix des places : 22€, 15€ avec la carte du Off.

Réservations :
-
par téléphone : 04 90 82 04 02 ou 07 88 04 65 42

 

Retour haut de la page