30 avril 2019



Accueil

 

Belles de Nuit” : Une comédie musicale sur la fin des maisons closes, au Théâtre Trévise.

Informations pratiques - Vidéo - Créatifs - Distribution

 

 

 


Après 140 ans d’existence, les maisons closes sont condamnées à être fermées. Chez les « Belles de nuit » les lumières se sont éteintes un soir de février 1946 après l’obtention par Marthe Richard (ancienne prostituée devenue intrigante et femme politique) de la fermeture définitive des maisons closes. Quel monde va s’ouvrir alors pour les « Belles de Nuit » ?



Résumé :
1946, la guerre est derrière nous, la France renaît. Mais après 140 ans d’existence, les maisons closes sont condamnées à être fermées. Quel monde va s’ouvrir alors pour les « Belles de Nuit » ? Jacote, Jeanne et Lucienne ont vécu toute l’occupation sous la protection d’Yvonne. Aucun débordement, aucune violence n’étaient possibles dans le luxueux bordel. L’amour non plus d’ailleurs. Une autre vie est-elle possible pour elles ? Leur destin est-il seulement

d’être le fantasme des hommes ?

La pièce musicale “Belles de Nuit” esquisse des réponses drôles et poétiques et met en scène avec émotion et sobriété un sujet toujours actuel : la violence faite aux femmes.

La lumière rouge est allumée... poussez la porte de la maison close d’Yvonne et demandez donc à Jacote, Jeanne et Lucienne ce qu’elles pensent de cette violence.

« Ah, tu veux devenir danseuse ! Tu finiras pute dans le caniveau ! ».

Une petite phrase assassine proférée à l’adolescence, qui reste tapie sournoisement dans l’esprit et qui parfois, sans crier gare, ressurgit. Au juste, c’est quoi une pute ? Et serait-ce comme ça qu’on le devient : par une phrase assassine ? Une phrase qui vous marque comme un sceau. Un fatum. Une sentence indélébile. De cette petite injonction qui ronge sont nées Jacote, Yvonne, Lucienne et Jeanne les quatre prostituées de Belles de Nuit.


 

Vidéo du spectacle

 

Créatifs
Livret : Bénédicte Charpiat et Jonathan Kerr
Lyrics, musique et mise en scène : Jonathan Kerr
Arrangement des chœurs : Benoît Urbain
Chorégraphies : Martin Matthias Ysebaert
Lumières : Antonio de Carvalho
Perruques, coiffure et maquillage : Audrey Broca
Costumes : Sylvain Rigault
Décors : Jonathan Kerr et Juan Carlos Soler
Assistant mise en scène : Guillaume Delvingt


Retour haut de la page

 

Distribution : Jonathan Kerr (Momo), Bénédicte Charpiat (Yvonne), Gwenaëlle Chouquet en alternance avec Sarah Tullamore (Jeanne), Audrey Rousseau (Lucienne), Roxane Le Texier (Jacote), Benoît Urbain (Amédée).


Belles de Nuit” est produit par Le Théâtre Trévise et le Bateleur Théâtre.

 

Retour haut de la page

Informations pratiques

Lieu : Théâtre Trévise - 14 rue de Trévise, 75009 Paris.
Métro : ligne 9 station Grands Boulevard à 400m ou Cadet à 350m
Bus : 48 et 85 (arrêt Provence Faubourg Montmartre), 26, 32, 42, 43 et 48 (arrêt Cadet).

Depuis le 5 avril jusqu'au 8 juin 2019.

Jour et heure
: du jeudi au samedi à 21h30
.
Matinée : samedi à 17h.

Durée : 2h30

Prix des places :
32€, 20€ (demandeurs d'emploi, moins de 26 ans). Placement libre.

Réservations :
- Au théâtre :
tous les jours billetterie 1h avant chaque spectacle.
- Par téléphone :
01 45 23 35 45
- Par Internet
: Site du Théâtre (partenaire Tal'Ticket).

 

Retour haut de la page