1er septembre 2014


Musicals in Europe

 

 

 

De quoi parlez-vous: 5 pièces courtes interprétées de façon assez... déjantée ! Au Lucernaire à partir du 3 septembre

Informations pratiques - Créatifs - Distribution - Résumé

 

 

Après deux Festivals Off d'Avignon courronnés de succès, c'est à Paris au Lucernaire, que la compagnie « C’est pas du jeu » interprète « De quoi parlez-vous ? ».
Ce spectacle est composé de cinq pièces courtes de Jean Tardieu. Pour l'avoir vu il y a un peu plus d'un an, je ne peux que vous conseiller d'aller le voir.

Critique publiée le 10 juillet 2013

La première pièce, « Il y avait foule au manoir », n’est peut être pas la plus « accrochante ». Elle est certes originale, et donne à deux comédiens (Léonard Prain et Anaïs Mérienne) la possibilité de jouer de multiples rôles. On a cependant un peu l’impression d’assister à un défilé de personnages pittoresques, sans entrer vraiment dans l’histoire.
Saluons cependant au passage le talent des deux comédiens.

C’est à la fin de cette première pièce courte que le ton va être donné. Lors du changement de décor entre chaque pièce : les comédiens exécutent des tours de magie ou déplacent les éléments de décors comme le ferait des prestidigitateurs. Avec des mouvements amples et synchronisés. Ils jouent de leur corps comme dans une véritable chorégraphie minutieusement orchestrée, le tout, sur des musiques très rythmées. C’est très original et élégant à la fois, mais surtout très dynamique.

La deuxième pièce (« Oswald et Zénaïde ») est des plus drôles. Le texte est composé d’apartés plus nombreux que les dialogues. Le résultat est jubilatoire.
Pour cette pièce, Léonard Prain qui a une grande présence sur scène est rejoint par Sophie Accard et Jérémie Woog. Léonard Prain joue un rôle dans toutes les pièces.

C’est la troisième pièce qui m’a fait rire aux larmes. Elle est mémorable !
« De quoi s’agit-il ? » se situe dans un tribunal où le juge va tenter de comprendre une plainte déposée par un couple incapable de répondre de façon cohérente et sensée à ses questions.
« Hilarant », est le terme qui convient le mieux à ces échanges ou plus personne ne comprend de qui est en train de parler qui…. un grand moment !

Enfin les deux pièces suivantes « Le guichet » et « Un mot pour un autre » sont très bien interprétées, originales, drôles, avec chacune une fin inattendue.

Ces quatre comédiens de la compagnie « C’est pas du jeu » (qui compte aussi d’autres comédiens) méritent largement les applaudissement fournis du public à la fin de la représentation.
Alors, si vous aimez les spectacles « décoiffants » et parfois un peu absurdes, vous serez comblés par « De quoi parlez-vous ? »
Régis Gayraud

Résumé (programme du Off 2013) :
Forte du succès de "C'est au 5ème ! ", la Compagnie C’est-pas-du-jeu présente son nouveau spectacle, " De quoi parlez-vous ? ". 5 pièces courtes de Jean Tardieu. 5 pièces drôles ou absurdes, surprenantes ou terrifiantes, alliant toujours dérision et poésie. 5 pièces et un même personnage : le langage. Une mise en scène colorée, inventive, virevoltante. 5 pièces ! 4 comédiens ! 21 personnages !

Distribution :
Sophie Accard, Anaïs Merienne, Léonard Prain, Tchavdar Pentchev.

Retour haut de la page

 

Équipe créative :

Texte : Jean Tardieu

Metteur en scène : Sophie Accard

Costumes : Atossa

Lumières : Florent Barnaud

Musique : Vincent Accard

Retour haut de la page

 

De quoi parlez-vous ?” est produit par la Compagnie C'est-pas-du-jeu .

 

 

Informations pratiques

 

Lieu : Le Lucernaire - 53, rue Notre-Dame des Champs 75006 Paris.
Métro : Notre-Dame des Champs (ligne 12), Vavin (ligne 4) ou Edgar Quinet (ligne 6) Bus : 58, 68, 82, 91, 94, 96


Du 3 septembre au 2 novembre.

Jours et heures : Du mardi au samedi à 20h. Matinée le dimanche à 15h

 

Durée : 1h15

 

Tarifs : 25€, 10€ (moins de 26 ans), 15€ (abonnés, chômeurs, handicapés, intermittents), 20€ (séniors).

 

Réservations :
- par Internet : site du théâtre
- au théâtre : Du lundi au vendredi : 10h30-12h30 / 13h30-22h Samedi et dimanche: 13h30 à 22h
 

 

Retour haut de la page