19 juin 2017



Accueil

 

Le Gros Diamant du Prince Ludwig” : une excellente comédie de haut vol !

Informations pratiques - Résumé - Vidéo - Créatifs - Distribution

 

 


 

Critique de la pièce

Après une première scène où le comique de répétition vient vite à lasser, “Le Gros Diamant du Prince Ludwig” (tirée de la pièce britannique The Comedy about a Bank Robbery) démarre sur les chapeaux de roue.

Cette comédie embarque le spectateur dans une joyeuse aventure, dont la mise en scène et les performances physiques des comédiens sont remarquables.

L’action se déroulant dans des lieux divers, des décors imposants ont été créés. Ils sont pliés et remontés dans les cintres ou rangés dans les coulisses sous les yeux des spectateurs.

Cette pièce ne ménage pas les surprises. Certaines scènes au potentiel comique évident, notamment avec un lit escamotable, sont parfaitement exploitées grâce au travail minutieux et impeccable des comédiens.

J’avoue avoir été époustouflé par l’imagination délirante qui s’est glissée dans l’esprit des créateurs de cette comédie déjantée, lors d’une scène mémorable où les protagonistes se retrouvent dans des conduits de ventilation d’une banque. Scène inattendue et drôle qui démontre l’énorme travail que les comédiens ont dû fournir lors des répétitions (pour que tout fonctionne au millimètre).

Certains comédiens de la troupe sont aussi musiciens et chanteurs. Ils rejoignent des instruments installés sur le côté de la scène, pour y interpréter ponctuellement des chansons dont les textes ne sont pas piqués des vers…

Autant j’avoue m’être rapidement ennuyé avec Les Faux British, autant avec cette comédie, créée et interprétée par la même équipe, il n’en a rien été.

Aussi, je vous recommande vivement Le Gros Diamant du Prince Ludwig, un grand moment de divertissement de haut vol !

Régis Gayraud


 

L'histoire : "Un braquage de banque mené par de vrais bras cassés"
C'est l'Amérique des années 50, avec des musiciens live, des matons pas futés, des taulards en cavale, un pickpocket trop honnête, une amoureuse peu fidèle, des amants pigeonnés, un voyou abruti, un banquier colérique, un policier frimeur, une mère poule qui couve autre chose que des oeufs, et Warren Slack, le plus vieux stagiaire des USA...

 

 

 

Vidéo du spectacle (non disponible)


© Photo Christophe Raynaud de Lage

 

Créatifs :

Texte : Henri Lewis, Jonathan Sayer, Henry Shields

Adaptation française : Miren Pradier et Gwen Aduh
Mise en scène : Gwen Aduh
Décors : Michel Mugnier

Costumes : Aurélie de Cazenove
Lumières : Hugo Oudin
Musique : Gabriel Levasseur


 

Producteurs : Juste pour rire et Femmes à barbe Prod

 



Distribution :

Jean-Baptiste Artigas, Jean-Philippe Bêche, Aurélie de Cazanove, Nikko Dogz, Pierre Dumur, Lionel Fernandez, Jean-Marie Lecoq, Julien Pouletaud, Miren Pradier, Pascal Provost, Aidje Tafial.

 


“Le Gros Diamant du Prince Ludwig” est produit par Juste pour rire et Femmes à barbe Prod.

Retour haut de la page

Informations pratiques

Lieu : Théâtre du Gymnase Marie Bell - 38, boulevard de Bonne Nouvelle 75010 Paris.
Métro : Bonne Nouvelle (ligne 8 et 9 à 150m).
Bus : 20, 39 et 48 (arrêt Poissonière - Bonne Nouvelle)
Parking  : Rex Atrium 5/7 Rue du Faubourg Poissonnière. Service de voiturier les vendredis et samedis (10€).


Du 15 juin 2017 au 28 janvier 2018.

Jours et heures: du mardi (ou mercredi à partir du 12 juillet) au samedi à 20h45.




Durée : 2h

Prix des places : de 18 à 52€.

Réservations :
-
par téléphone : 01 42 46 79 79 (du lundi au vendredi de 11h00 à 18h00 y compris le samedi, le dimanche et les jours fériés, s'il y a représentation)
- par Internet : site du théâtre

 

 

Retour haut de la page