24 août 2018



Accueil

 

Après Avignon, “Le Potentiel érotique de ma Femme” arrive à Paris : Un bonbon acidulé qui pétille quand on atteint son cœur.

Informations pratiques - Résumé - Vidéo - Créatifs - Distribution

 

 

 

Après avoir affiché complet en Avignon, “Le Potentiel érotique de ma Femme” arrive à Paris, tout d'abord au Théâtre 13 Jardin. Un spectacle à ne pas rater.

 

 

Critique de la pièce (publiée le 17 juillet 2018)

Tout débute par le suicide raté - d’une façon assez lamentable - d’Hector (Léonard Boissier), héros de la pièce. Il est accro aux collections d’objets tous plus surprenants les uns que les autres : surprises des œufs Kinder, pattes de lapin, pique-apéritifs, badges de campagne électorale…

Le narrateur de l’histoire (Léonard Prain) commente malicieusement, de façon ponctuelle, les répliques des personnages. Il situe aussi l’action quand cela est nécessaire.

Des personnages assez originaux gravitent autour de la vie d’Hector.

Sa mère (Anaïs Merienne) est une spécialiste de la confection de soupes, bisques et potages dont elle connaît toutes les recettes, et met un point d’honneur à les réussir toutes. Son père (Jacques Dupont) lui, est obnubilé par le port de la moustache qu’il arbore en hommage à un aïeul.

Le  médecin (Benjamin Lhommas) qui le soigne, alors qu’il est en convalescence après sa tentative de suicide, distribue à tous ses patients… des sucettes, quelque soit leur âge !

Une championne de ping pong pratique la palpation de certaines parties du corps de ses invités. 

Ce qu’Hector ne collectionne pas, ce sont les mensonges. Pourtant il en fait un gros en cachant à ses proches la raison de son absence. Il maquille sa « convalescence », en voyage au « States ». Ceci  va provoquer une rencontre inattendue avec Brigitte (Sophie Accard), qui va s’avérer avoir pour Hector un potentiel érotique insoupçonné… alors qu’elle ne fait rien qu’une chose somme toute assez banale…

Des situations très cocasses vont alors naître de cette découverte.

Il faut saluer la performance de Benjamin Lhommas qui endosse une galerie de personnages pas piqués des vers.

 

Basé sur le roman du même nom, « Le potentiel érotique de ma femme » brille par son originalité, tant dans la mise en scène de Sophie Accard, que dans sa construction dramaturgique.

Une nouvelle fois, la compagnie « c’est pas du jeu » propose  une pièce tout à faire originale que l’on suit avec plaisir. On est emporté par des évènements inattendus et l’on rit des situations comiques se déroulant sous nos yeux.

Régis Gayraud

 

Résumé (programme du OFF) :

On dit souvent qu'il existe des hommes à femmes, on peut considérer qu'Hector est un homme à... objets. De badges de campagne électorale en thermomètres, en passant par les dictons croates, Hector collectionne tout, depuis toujours. Cette dépendance le rend malheureux et l'exclut de toute vie sociale, il prend alors une résolution majeure : arrêter les collections ! Jusqu'au jour où il rencontre Brigitte qui va provoquer chez lui une nouvelle passion tout à fait inattendue… C'est la 1ère fois qu'un roman de David Foenkinos est adapté au théâtre. "Le potentiel érotique de ma femme" a reçu le Prix Roger-Nimier en 2004.

 

Vidéo du spectacle (non disponible)


 

Créatifs :

Auteur : David Foenkinos

Mise en scène : Sophie Accard
Adaptation : Sophie Accard, Léonard Prain
Scénographie : Blandine Vieillot
Lumières : Sébastien Lanoue
Costumes : Atossa
Musique : Cascadeur


 

Producteur : Ki M'aime Me Suive en co-production avec la Cie C'est-pas-du-Jeu.



Distribution :

Sophie Accard, Léonard Boissier, Jacques Dupont, Benjamin Lhommas, Anaïs Mérienne, Léonard Prain.


“Le Potentiel érotique de ma Femme” est produit par Ki M'aime Me Suive en co-production avec la Cie C'est-pas-du-Jeu.

Retour haut de la page

Informations pratiques


Du 28 août au 7 août 2018.

Du mardi au samedi à 20h.
Matinée :
dimanche à 15h (sauf les 2 et 9 septembre).

Rencontre avec David Foenkinos et l’équipe artistique dimanche 16 septembre 2018 après la représentation.

Garde d’enfants contée dimanche 23 septembre 2018 pendant la représentation (enfants de de 4 à 9 ans, 6€ par enfant)

Audiodescription : vendredi 14 et 28 septembre à 20h et dimanche 16 et 30 septembre à 16h


Durée : 1h20

Prix des places :
26€ / 17€ (de 18 à 25 ans, personne de 65 ans et plus, personne à la recherche d’un emploi, habitant du 13ème, collectivité, groupe à partir de 6 personnes, accompagnateur d'abonné, personnes en situation de handicap (valable aussi pour un accompagnateur), adhérent de nos théâtres partenaires), / 14€ (intermittent), 13€ (le 13 de chaque mois), 11 € (abonné Théâtre 13) / 9 € (abonné scolaire) / 7€ (allocataire du Rsa, Passeport Jeune)

Réservations :
-
par téléphone : 01 45 88 62 22 (du lundi au vendredi de 14h à 19h et en période de représentation le samedi le 14h à 19h et le dimanche de 14h à 15h)
- par Internet : site du théâtre

 

 

Retour haut de la page