3 avril 2017 - Article mis à jour le 21 mai (critique du spectacle)



Accueil

 

 

Le Jardin d'Alphonse”: Comédie douce amère avec des passages tantôt hilarants tantôt cinglants.

Informations pratiques - Vidéo - Créatifs - Distribution

 

 

 

 

Avec “Le Jardin d'Alphonse”, Didier Caron, auteur et metteur en scène de la pièce fait son retour sur une scène de théâtre. Il faut dire qu’entre l’écriture, la mise en scène, les adaptations et la direction du Théâtre Michel, Didier Caron ne chôme pas. Avec “Le Jardin d'Alphonse”, il sera question de savoir si toutes les vérités sont bonnes à dire. Produit en 2005 au Théâtre Fontaine sous le titre “Les vérités vraies”, il s’agit donc plus d’une reprise que d’une création.
Didier Caron avait envie de retrouver les personnages qu’il avait créés à l’époque. Il a repris ça et là des passages, ajoutant ou supprimant des scènes ou modifiant les répliques. Il a aussi choisi de donner un titre plus doux et poétique à sa pièce.
Cette pièce m’avait laissé un excellent souvenir, et je ne suis pas mécontent de pouvoir la revoir, car j’avoue m’être délecté, à l’époque, de ces histoires de famille. Souhaitons au jardin d’Alphonse un été ensoleillé suivi, espérons-le, d’une belle arrière saison !

Régis Gayraud

 


Critique du spectacle (publiée le 21 mai) :

Au Théâtre Michel depuis le 17 mai, « Le Jardin d’Alphonse » mélange comédie et drame, secrets et révélations, humour et cynisme.

Après la mort d’Alphonse, sa famille et quelques proches se retrouvent dans le jardin de celui-ci. Ce qui aurait dû être un moment de recueillement va vite devenir l’occasion de régler les comptes.

Parmi les 9 personnes réunies, certains ont des personnalités des plus pittoresques. Pour ne citer que les plus « particuliers », il y Zoé (Véronique Viel), la copine de Magali (Sandrine Le Berre), qui sent que le lieu est « habité », parle aux arbres et les écoute, et est aussi très accro à la numérologie, au karma…..  Mais il y a surtout Suzanne (Karina Marimon), la femme de Daniel (Didier Caron). Quel personnage !! Elle n’arrête pas de parler, et de raconter (pour ne pas dire saouler) avec force détails des histoires dont tout le monde se moque, ou ses rêves assez hallucinants qui finalement n’intéressent qu’elle… mais font beaucoup rire le public. Comment fait Daniel pour la supporter !?! Le pourra-t-il encore très longtemps ?

Les personnalités des 9 protagonistes font fuser les répliques cinglantes. Tout le monde en prend pour son grade. Personne n’est épargné, que ce soit la belle plante alias Nadège (Julia Dorval), les frères Fabien (Romain Fleury) et Serge (Arnaud Pfeiffer) dont les relations sont des plus tendus, leur père (Michel Fedder) ou leur mère (Chritiane Ludot)  

Dépeints sans concession par Didier Caron, ces personnages ne sont que le juste reflet de la société. Remplis de préjugés pour les uns, conduits par leur soif de réussite pour les autres, éternels perdants ou anciens accros à la boisson, tout ce petit monde va voir ses certitudes quelque peu bousculées au cours de cette après-midi passée sous un magnifique pin parasol.

Les comptes seront-il soldés à la fin de cette journée ? Qui repartira seul… ou pas ? Quelles vérités sortiront de ces échanges parfois musclés ? Les réuniront-ils ou les sépareront-ils ?

Rendez-vous au Théâtre Michel, dans le jardin d’Alphonse pour le savoir, vous en profiterez pour vous délecter de répliques tout à fait inattendues et des mieux senties.

Régis Gayraud

 

L'histoire :

La famille Lemarchand se retrouve pour un déjeuner dans le jardin de la maison d’Alphonse qui vient de décéder.

C’est le moment de retrouvailles avec les amis proches, avec d’autres membres de la famille. Jean-Claude, le père annonce qu’il souhaite léguer cette maison à ses trois enfants. Mais sa fille n’en veut pas. Pourquoi ? C’est le moment qu’elle choisi pour l’interroger sur une question qui lui taraude l’esprit depuis des années. Malheureusement la réponse est tout sauf attendue.

Est-ce que toutes les vérités sont bonnes à dire ? Cependant, cette révélation va donner des ailes au reste de la famille et les petits secrets, comme les plus grands vont éclater peu à peu sous le pin parasol du jardin d’Alphonse..

 

Note d’intention de l’auteur, Didier Caron :

Je me suis interrogé pour cette comédie de mœurs à la question que nous nous posons parfois : Aurais-je dû dire la vérité ou aurais-je dû continuer à me taire ? La vérité est-elle toujours bonne à dire ou vaut-il mieux parfois « omettre » de dire ? Chacun a un point de vue bien tranché ; en effet, la franchise semble une qualité louable, un signe de grand courage et d’intégrité mais lorsque l’on voit les ravages que peuvent causer certaines révélations, on peut se demander si un silence n’aurait pas été plus judicieux ? J’avoue que pour ma part le doute subsiste toujours après l’écriture de cette comédie de mœurs sur la position à tenir. D’ailleurs, je me mets à la place du personnage de Jean-Claude par qui tout arrive et qui aurait dû rédiger cette note d’intention : est-ce qu’il vous dirait maintenant la vérité ou se tairait-il, fort de son expérience ?

Je pense qu’il se tairait. Je vais donc faire comme lui.

Quoique, je deviens un menteur alors ?

 

Vidéo du spectacle (non disponible pour le moment)

Le Jardin d'Alphonse Théâtre Michel

Créatifs :

Texte : Didier Caron
Mise en scène : Didier Caron, assisté de Véronique Viel
Décor : Sébastien Barbaud
Costumes : Christine Chauvey
Lumières : Sébastien Lanoue

Producteurs : Le Théâtre Michel en collaboration avec Véronique Viel.

 


Distribution :

Sandrine Le Berre (Magali), Didier Caron (Daniel), Yves Collignon (Jean-Claude), Julia Dorval (Nadège), Arnaud Pfeiffer (Serge), Romain Fleury (Fabien), Christiane Ludot (Michelle), Karina Marimon (Suzanne), Véronique Viel (Zoé).

Le Jardin d'Alphonse” est produit par le Théâtre Michel en collaboration avec Véronique Viel.

Retour haut de la page

Informations pratiques

 Lieu : Théâtre Michel - 38, rue des Mathurins 75008 Paris.
345 places
Métro :
lignes 3 et 9 : Havre-Caumartin (sortie rue Auber, 350m), lignes 8, 12 et 14 : Madeleine (sortie rue Tronchet, 350m), lignes 3, 12, 13 et 14 : St Lazare (sortie rue du Havre, 400m)
RER A : Auber (sortie rue Auber, 350m)
Bus : 20, 21, 22, 24, 27, 29, 53, 66, 81, 94, 95 (arrêt Havre/Haussmann)
Parkings :
Haussmann Printemps (191 m) - Rue du Havre, 75009 Paris
Zenpark Caumartin - 17 rue de Caumartin - 75009 PARIS - Parking Madeleine (251 m) - 25, Place de la Madeleine, 75008 Paris.

 

Depuis le 17 mai 2017.

Jours et heures : du jeudi au samedi et les mercredis 17 mai, 14 et 28 juin à 21h.
Matinées : samedi à 16h30 ainsi que les dimanches 4 et 11 juin à 16h30.
En juillet et août : du mardi au samedi à 21h, relâches les 21 juin, 14 juillet et 9 août.
Matinées le samedi à 16h30

Durée : 1h30

Prix des places : de 25 à 38€.
Tarif réduit 10€ pour les moins de 26 ans (du mardi au jeudi, en fonction des places disponibles, sous réserve de présentation d'une pièce d'identité).
Offre découverte : de 12€50 à 25€ au mois de mai.

Réservations :

- par téléphone : 01 42 65 35 02 (tous les jours de 11h00 à 18h00).

- par Internet (avec de 2€ de frais de réservation) : Site du théâtre.


 

 

Retour haut de la page