3 novembre 2016



Accueil

 


Un fil à la Patte” arrive à Paris au Théâtre 14, après 3 Festivals Off.

Informations pratiques - Vidéo - Créatifs - Distribution

 




Critique du spectacle (publiée le 14 juillet 2014 lors du Festival Off)


Après avoir présenté l’an dernier « Les jumeaux vénitiens », Anthony Magnier  revient en Avignon avec « Un fil à la Patte » dans une version au design très recherchée.  Rouge, noir et blanc sont les couleurs que l’on retrouve dans les costumes et les éclairages : il n’y a pas de décor en dehors d’un voile blanc et de deux magnifiques lustres en cristal.

Mis à part le design on est frappé par la grande énergie des comédiens qui se lancent dans des courses poursuites à la Benny Hill.

Certains personnages deviennent des numéros à eux seuls. Parmi eux, le public rit aux éclats  lors des premières apparitions de Bouzin (Mikaël Taieb), sorte de Mr Bean aux déplacements quasi « chorégraphiques », notaire et compositeur de chansons miteuses à ses heures.

 

Stéphane Brel dans le rôle de Fernand de Bois-d'Enghien donne de sa personne. Il est pratiquement présent dans toutes les scènes, et s’agite avec la plus grande frénésie à mesure que les évènements deviennent de plus en plus compliqués pour lui. La tâche est rude : il doit annoncer à sa maîtresse qu’il se marie le soir même, mais comment le dire à une personne qui affirme se tuer si on la quitte ?

 

Les évènements s’enchainent à un rythme endiablé, tout comme la musique de certains passages. Mais paradoxalement, les portes ne claquent pas dans cette comédie ! Et pour cause, le metteur en scène a supprimé portes et armoires de la scène. Ce sont les comédiens qui miment et font le bruitage des portes lorsqu’elles s’ouvrent ou se ferment.

 

Cette production au design haut de gamme suscite de nombreux rappels du public visiblement conquis !

 « Un fil à la Patte » par la compagnie Viva va très certainement faire un tabac au cours de la saison 2014 2015.

Régis Gayraud

 

 

Résumer :
Afin de se marier à une riche héritière, Bois d’Enghein fait tout pour se débarrasser de sa maîtresse, une chanteuse de café-concert, Lucette Gautier. De lâchetés en mensonges, il s’enfonce dans une situation inextricable qui permet à Feydeau de convoquer une pléiade de personnages cocasses et décalés.
Sans tomber dans les facilités du vaudeville, les neuf comédiens de la Compagnie VIVA donnent un coup de fouet vivifiant à l’un des plus grand succès de Feydeau.
Grand Prix du Jury Festival d’Anjou 2015 et Prix du Jury Jeunes.

 

 

Vidéo du spectacle


Créatifs :

Auteur : Georges Feydeau
Mise en scène : Anthony Magnier
Création lumière : Marc Augustin-Viguier
Scénographie : Anthony Magnier
Costumes : Mélisande de Serres

 

Producteur : Compagnie Viva



Distribution (en alternance) :
Marie Le Cam, Stéphane Brel ou Lionel Pascal, Solveig Maupu, Agathe Boudrières, Eugénie Ravon, Gaspard Fasulo ou Xavier Martel, Xavier Clion, Mikael Taieb, Anthony Magnier ou Julien Jacob.


“Un Fil à la Patte” est produit par Scène & Public.

Retour haut de la page

Informations pratiques

Lieu : Théâtre 14 - 20 avenue Marc Sangnier 75014 Paris
Métro : Ligne 13 (station Porte de Vanves)
Bus : 58 et 95 (Porte de Vances)
Tramway : T3 (arrêt Didot)


Du 8 novembre au 31 décembre 2016.
Relâche exceptionnelle le samedi 24 décembre.

Jours et heures
: mardi, vendredi et samedi à 20h30 mercredi et jeudi à 19h.
Matinée : samedi à 16h .

Durée : 1h50

Prix des places : 25€, 18€ (Seniors, collectivités, habitants du 14e arrondissement), 11€ (moins de 26 ans, lycéens, demandeurs d'emploi), 7€ Passeport Jeune (réservé aux moins de 26 ans : carte nominative valable un an de date à date vendue 14 €. Elle donne droit à un tarif exceptionnel de 7 € au Théâtre 14 et au Théâtre 13).

Réservations :
-
par téléphone du lundi au samedi de 14h à 18h : 01 45 45 49 77
- par Internet :
TheatreOnLine

 

 

Retour haut de la page